Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quelques pas en Thiérache, juillet 2017.

Catégories : Voyage

C'est le temps des vacances bien que pour nous, aînés, ce soit toujours le temps des vacances. Il faut toutefois pouvoir encore voyager. Questions d'argent pour certains, questions de capacités physiques pour d'autres. Quand on a encore un peu des deux, il ne faut surtout pas s'en priver. "Carpe diem" disaient les Latins, "cueille le jour".

Josette et Régis ne sont pas allés bien loin en ce début juillet; un peu plus de 100 km, à la limite des départements du Nord et de l'Aisne, en Thiérache. Là-bas, les églises ressemblent à de petits châteaux. Et pour cause! A défaut de châteaux pour les défendre des soudards, les habitants des lieux avaient construits des églises fortifiées capables de soutenir un siège plus ou moins long; souvent, les soldats se décourageaient au bout de quelques jours et allaient voir ailleurs. Beaucoup de ces édifices perdurent et sont même parfois classés "monuments historiques".

Quelques images:

bancigny.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Bancigny, l'une des deux tours de façade a été tronquée; actuellement, cette église est en travaux.

archon (7).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église d'Archon est flanquée, elle aussi de deux grosses tours de façade.

beaurain (6).JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église du hameau de Beaurain est assez impressionnante!

 

agnicourt (5).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gros plan sur le chevet de l'église d'Agnicourt.

 

berlise (4).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La principale défense de l'église du petit village de Berlise résidait surtout dans sa position élevée. 

 

bossus les rumigny (2).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église de Bossus-les-Rumigny est, elle aussi, en position élevée.

A suivre...

Ce blog est le vôtre; vous pouvez y poster vos photos de vacances; prenez contact avec Josette, la présidente.

 

Écrire un commentaire

Optionnel